Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Unités de paysage » 18/ Le Cher des confins de la Sologne (Châtre/Gièvres) » Analyse critique

Analyse critique


Carte d'analyse critique     Légende de la carte d'analyse critique
Fichier joint : carte_enjeux_up18.pdf

Protection/préservation

Site bâti de Maray en étroite relation avec l’espace agricole
-    Les sites bâtis : prise en compte fine lors des extensions d'urbanisation, maîtrise paysagère, architecturale et urbaine des extensions, définition et respect des capacités d'accueil du site, confortement des centralités, lutte contre le mitage et la consommation des espaces, attention portée aux limites entre bâti et espace " naturel " ou agricole et aux entrées et sorties des villages, diversification des densités proposées pour les futures opérations 

Clocher monumental de l’église de Châtres-sur-Cher
-    Le patrimoine bâti : repérage, identification et préservation dans les documents d'urbanisme, encouragement à l'entretien et à la réhabilitation

Jardin et promenade au bord du Canal de Berry, Villefranche-sur-Cher
-    Les jardins et promenades de front de ville ou de village : préservation de parcelles jardinées autour des villages et sur les berges, informations et animations autour des jardins potagers (marchés, ventes et trocs de graines, ateliers, sensibilisation scolaire…), aide à la plantation et à l'entretien d'essences majoritairement indigènes dans les aménagements favorisant le caractère rural des rives

Coteau fragilisé par la construction de logements à l’écart des centres urbains
-    Les coteaux boisés et cultivés : repérage, identification et préservation dans les documents d'urbanisme contre l’urbanisation diffuse, gestion des espaces agricoles et naturels

Bocage préservé au pied du coteau de Maray, en rive gauche
-    Le maillage bocager : encouragement au maintien des prairies et zones humides, repérage, identification et préservation des haies dans les documents d'urbanisme, soutien à l'entretien et à la plantation de haies ou d’arbres isolés adaptés au caractère de la vallée  et aux milieux naturels (essences de sols frais, humides, ou gorgés d’eau à proximité du Cher, essences de milieux secs ou calcaires sur les coteaux par exemple)

Route paysage traversant la vallée entre Châtres-sur-Cher et Maray
-    Les routes paysage : préservation contre l’urbanisation linéaire, création ou valorisation de points de vues, soin porté aux bas-côtés en évitant les surlargeurs de chaussées, préservation ou valorisation du petit patrimoine attenant

Valorisation/création

Urbanisation diffuse sur le coteau de  Mennetou-sur-Cher, face au pont sur le Cher
-    L’urbanisation : arrêt de l’urbanisation linéaire au fil des routes, recherche d’emplacements appropriés en accord avec le site bâti, mise en place d’opérations favorisant une certaine densité et permettant de conforter les centres, création de circulations douces reliant les nouveaux quartiers aux centres, mise en réseau des nouvelles voies de circulation avec celles existantes, création d’espaces publics appropriables, plantations d’essences indigènes préservant le caractère rural des bourgs

Traversée de Langon, peu valorisée par le caractère routier des espaces publics
-    Les traversées des villes et des villages  et les espaces publics : requalification des traversées de villages au bénéfice du piéton, réduction des largeurs de chaussées, plantations d'essences locales, aménagements privilégiant la simplicité et favorisant la souplesse des usages

Espace public peu valorisant dans le centre de Villefranche-sur-Cher (imperméabilisation des sol, usage de revêtement de type routier, absence de végétation …)
-    Les centres et leurs espaces publics : valorisation du caractère rural des centres par la présence de l'herbe (trottoirs d'entrées de bourgs, places, petites routes d'accès aux quartiers moins centraux...), création d'espaces publics simples favorisant une souplesse des usages, plantations d'arbres isolés à grand développement

Canal de Berry masqué par des arbrisseaux depuis la promenade plantée de la rue Jean Segretin, Châtres-sur-Cher
-    Les bords de l’eau : préservation et gestion des ripisylves, création de circulations douces, entretien et créations d’espaces publics à proximité des villages, maîtrise qualitative de l'accueil du public  

Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL