Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Unités de paysage » 15/ La vallée de la Cisse Blésoise » Analyse critique

Analyse critique


Carte d'analyse critique     Légende de la carte d'analyse critique
Fichier joint : carte_enjeux_up15.pdf

Protection/préservation

Patrimoine bâti et jardiné de Bury, Chambon-sur-Cisse     Château de Rocon, installé sur le rebord du coteau, Coulange
  • Le patrimoine bâti : repérage, identification et préservation dans les documents d'urbanisme, encouragement à l'entretien et à la réhabilitation

Site bâti de Coulanges
  • Les sites bâtis : prise en compte du type de site bâti (piémont ou coteau) pour les nouvelles implantations 

Extensions urbaines mal maîtrisées sur les coteaux de la Cisse
  • Les coteaux non urbanisés : arrêt de l’urbanisation diffuse sur les coteaux encore exempts de constructions, lutte contre l'enfrichement, repérage des ouvertures visuelles, préservation et mise en valeur des ouvertures vers la vallée et des vues sur le lointain

Limite entre espace public et espace privé banalisant les paysages bâtis de la vallée
  • Les limites de villes et villages : définition de limites d'urbanisation en accord avec le site bâti, préservation des coteaux non bâtis pour les villages de piémont ou de sommet, aménagement de transitions douces entre espace bâti et espace agricole accompagnées de circulations douces, plantation d'essences végétales variées plutôt que d'essences rigides et banalisantes de type thuya, valorisation des berges pour les villages limités par la rivière, requalification des limites entre espace public et espace privé (clôture, essences végétales…)

Route en pied de village, longeant la Cisse, Molineuf
  • Les routes paysage : maintien d’ouvertures sur le grand paysage, arrêt de l’urbanisation linéaire le long des routes, valorisation du patrimoine (architecture, murs, jardins…) en place, valorisation paysagère des abords de la route

Valorisation/création

Bords de l’eau non valorisés, Chouzy-sur-Cisse
  • Les bords de l’eau : valorisation des berges, notamment quand la rivière traverse les villages, aménagement des points de franchissement, aménagement des circulations douces au bord de l’eau, restauration du patrimoine lié à l’eau (moulins, ponts…), gestion de la ripisylve

Simplification des paysages du fond de vallée due à la disparition des structures végétales agricoles
  • La diversité d’occupation des sols en fond de vallée : maîtrise des surfaces occupées par les peupleraies, préservation des structures végétales en place (haies, arbres isolés), plantation d’essences locales à caractère rural, maintien des prairies en bords de rivière

Réhabilitation/requalification


Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL