Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Unités de paysage » 4/ La Beauce » Analyse critique

Analyse critique


Carte d'analyse critique du paysage     Légende des cartes d'analyse critique
Fichier joint : carte_enjeux_up4.pdf

Protection/préservation

Ferme fortifiée beauceronne, Villermain

  • Le patrimoine bâti (fermes, maisons de bourgs, châteaux, bâtiments religieux…) : repérage, identification et préservation dans les documents d'urbanisme, encouragement à l'entretien et à la réhabilitation

Les villages bénéficient souvent d’un écrin de jardins auxquels s’ajoutent aujourd’hui des plantations de haies récentes subventionnées, Josnes     Alignement d’arbre menant à une entrée de ferme, Séronville, commune de Prénouvellon

  • Le patrimoine des jardins et des arbres dans les villages et autour : préservation de parcelles jardinées, informations et animations autour des jardins potagers (marchés, ventes et trocs de graines, ateliers, sensibilisation scolaire…), aide à la plantation et à l'entretien d'essences majoritairement indigènes dans les aménagements, favorisant le caractère rural des bourgs

Exemple de silhouette de village où s’entremêlent le bâti d’aspect très minéral et les jardins, Izy, commune de Josnes

  • Les silhouettes bâties des villes et villages : maîtrise foncière des terrains contigus au village, mise en place d'opérations de construction qualitatives (positionnement et liaisons confortant les centralités, architecture soignée, matériaux de qualité de type bois ou pierre, création d'espaces publics végétalisés en limite d'emprise…), construction de bâtiments agricoles ou d'activités à distance de la route, accompagnement par des plantations, recherche de coloris proches de ceux des sols agricoles (bruns, marron glacé…) en évitant les couleurs trop claires

Lisière de la Forêt de Marchenoir dans la clairière de Saint-Laurent-des-Bois, enrichie de jardins, de haies et de bosquets

  • La lisière forestière de la forêt de Marchenoir : ménagement de transition entre les grandes cultures et la forêt, préservation de bandes enherbées, diversification des productions, création de circulations douces et ouverture au public de sentiers de randonnée reliant villages et forêt

Boisement en timbre poste sur les affleurements rocheux de la Beauce, Prénouvellon

  • les « garennes » en timbres poste, landes et bois des affleurements calcaires ou argileux : repérage, identification et préservation aux documents d'urbanisme, enrichissement biologique, gestion écologique au bénéfice de la faune et du gibier

Valorisation / création

Extension d’urbanisation accompagnée de plantations banalisantes, Ouzouer-le-Marché
  • Les extensions d'urbanisation : recherche d'emplacements appropriés en accord avec le site bâti, mise en place d'opérations favorisant une certaine densité et permettant de conforter les centres, créations de circulations douces reliant les nouveaux quartiers aux centres, mise en réseau des nouvelles voies de circulation avec celles existantes, création d'espaces publics appropriables par tous, plantations d'essences indigènes préservant le caractère rural du village

Entrée nord de Villermain     Entrée de village dont la qualité est soulignée par la présence de jardins, Villegombiain

  • Les entrées et abords de villes et de villages : recherche d'emplacements appropriés en accord avec le site bâti, recréation de lisières plantées accompagnant les extensions et nouvelles implantations urbaines, architecture qualitative des nouveaux bâtiments d'activité ou agricoles

Espace public au traitement peu soigné, Moisy

  • Les espaces publics des villes et villages : requalification des traversées de villages au bénéfice du piéton, réduction des surlargeurs minéralisées, maintien d'une certaine souplesse dans les usages

Réhabilitation / requalification

Entrée de ville d’Oucques, marquée par les monumentaux silos agricoles et les hangars de tôle
  • les bâtiments agricoles et d'activités : aide à la requalification des abords, choix de couleurs terres pour les matériaux, travail systématique sur leur positionnement, leur traitement architectural, le traitement de leurs abords et de leurs relations aux autres éléments du paysage (vues, bâti existant, relief, végétation, ...)

Réseau aérien dévalorisant les paysages d’immensité de Beauce
  • Les réseaux aériens : repérage des lignes les plus sensibles dans les villages et enterrement ou passage en façades ; repérage des lignes les plus sensibles dans l'espace agricole, enterrement.

Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL